Ces malades la sortent du coffre.

Contactez cette libertine dés maintenant !
0 vues
|

Elle perd son troufignon à la roulette. Ils ont décidé de la fustiger. Ces malades la sortent du coffre, férocement, et la traînent jusque dans la chambre comme la dernière des garces. La gyneco tremble et suffoque. Les pervers lui arrachent littéralement ses habits, plantent leurs sexes au fond de sa gorge et lui ramonent la gueule tellement fort qu’elle ne peut plus respirer !

En voyant ma bosse sous mon pantalon!

Je ne me suis pas fait prier. Une juvénile gyneco pareille, à la peau si douce et aux visages angéliques ? Faut vraiment être folle pour refuser. Arrivés à la villa, j’ai sorti ma verge et en la voyant, la petite s’est littéralement ruée dessus pour me la sucer. Putain ce que c’etait bon. Elle me tirait tellement le jus que je n’ai pas pu me retenir longtemps et j’ai joui sur sa petite gueule.

Devant des voyageurs/voyeurs médusés, la jolie rencontre un passant prêt à la sauter. Et autant dire que ça valait le coup de louper son train.